Ils parlent de nous

14/105/2021 - LA DEPECHE : Les fées dominent le lac du Laouzas

Les Fées dominent le lac du Laouzas (Nages)

Publié le 14/05/2021 à 05:13

Pauline, la gérante du camping des Fées du lac à Nages, avec Pierre-Jean depuis 2018, nous fait un point sur la reprise de la saison.

Pourquoi avoir repris cette affaire ?

Nous avions fait un premier pas vers cette nouvelle vie 2 ans avant de reprendre le site, en prenant une gestion de camping en pleine nature en Lozère. Mais nous voulions créer ou reprendre un camping à l’est du Tarn, au cœur de la nature, dans nos montagnes de cœur. Alors quand nous avons mis les pieds sur ce qui est devenu la terrasse de notre café, avec ce point de vue incroyable sur le lac du Laouzas et les montagnes qui l’entourent, ce fut le coup de foudre.

Vous en avez fait un havre de paix, dans l’esprit écologique et de respect de l’environnement. Quelles sont les nouveautés de cette année ?

– Le Café des Fées s’est refait une beauté avec un nouveau mobilier plus en adéquation avec le lieu. La salle et sa terrasse se sont enrichies d’un coin cocooning, un espace branché (prises & ports USB), un espace enfants, et la fameuse ludothèque ! Nous sommes aussi impatients de proposer les premières soirées d’observations du ciel pour faire découvrir des corps célestes éloignés grâce à notre tout nouveau télescope électronique. Nous prévoyons, en plus de l’enrichissement du marché de producteurs du jeudi, de proposer le début de quelques concerts.

Votre camping est classé LPO et Zérophyto. Pouvez-vous nous expliquer ?

Depuis le début, nous avions des habitudes d’entretien et de vie qui étaient déjà compatibles LPO, Valeurs Parc ou Engagé ZéroPhyto, donc passer les labels n’a pas été compliqué et s’est fait « tout seul ». Nous sommes convaincus que l’on protège mieux ce que l’on connaît. Nous installons également des panneaux d’informations ou des jeux de piste dans notre établissement pour communiquer nos passions à tous. Cet échange et ces passions sont vraiment ce qui nous conforte dans nos démarches et continue de nous faire aimer notre métier.

Correspondant

LA DEPECHE

Lien vers l’article en ligne

08/10/2021 - LA DEPECHE : Séminaire des parc naturels régionaux

Séminaire des parcs naturels régionaux

Séminaire des parc naturels régionaux (Nages)

Publié le 08/10/2021 à 05:13

Deux séminaires Parcs 2021 autour de la marque Parc Naturel Régional et du tourisme ont été organisés cette semaine par la fédération des parcs à la salle des Fées du lac. Ces séminaires s’inscrivent dans le cadre de plusieurs partenariats noués par la Fédération des parcs avec le CNFPT, la Banque des Territoires/CDC et du ministère de la transition écologique. Ils sont l’occasion, sur chacun des thèmes retenus, de bénéficier d’apport en informations, expériences, analyses d’experts, de partenaires et de Parcs ; faire le point sur l’état d’avancement des travaux du réseau ; échanger sur les pratiques, les actions, les partenariats et les outils mis en œuvre ; aller à la rencontre d’expériences ; identifier les priorités et les actions à mener pour le réseau avec ses partenaires.

Ces séminaires ont été organisés en alternance de temps de travail en ateliers, en plénières et de circuits de visites. Les 40 participants présents sont en priorité des chargés de mission marque, tourisme, APN, agriculture, développement des Parcs et partenaires locaux/régionaux intéressés.
Lors de ces journées les participants ont eu l’occasion de découvrir la région, en randonnées et circuits de découverte, de Payrac au Sidobre en passant par la vallée de l’Orb, ainsi que les spécialités locales.

Daniel Vialelle, président du Parc du Haut-Langedoc, Alain Cabrol, maire de Nages, Eric Provost, président de la commission marque nationale, Antoine Proenca 1er adjoint à la mairie de Murat en charge du tourisme, et Daniel Vidal, président de la Communauté de communes des Monts de Lacaune et de la Montagne du Haut-Languedoc, ont eu l’occasion de présenter la région et les enjeux à ces participants venus de toute la France.
Et c’est dans le somptueux cadre du camping des Fées du lac que ceux-ci étaient hébergés, non sans plaisir.

Correspondant

LA DEPECHE

Lien vers l’article en ligne

01/07/2021 - LA DEPECHE : Les marchés du jeudi reprennent aux Fées du lac

Les marchés du jeudi reprennent aux Fées du lac (Nages)

Publié le 01/07/2021 à 05:12

Tous les jeudis, à partir de 18 h 30, le camping des Fées du lac organise depuis l’an dernier un sympathique marché gourmand, ouvert aux producteurs et aux artisans, juste devant son entrée principale (au niveau de la corniche supérieure). Ont répondu présents pour cette nouvelle et deuxième édition des producteurs tels que Laure Sales et son miel et safran, Les Chevriers de la Tomme ronde, d’autres producteurs locaux et des artisans tels que Patricia Lecha et ses sacs et somptueuses créations. Il est évident au vu du succès de l’année dernière que d’autres producteurs ou artisans rejoindront le marché cette année. Et pour clore votre marché, n’hésitez pas à aller prendre un verre sur la terrasse du bar du camping, avec sa magnifique vue sur le lac du Laouzas. Premier rendez-vous le jeudi 8 juillet.

Camping aux Fées du lac à Rieumontagné, renseignements au 05 67 29 03 07 ou www.lesfeesdulac.com.

 

Correspondant

LA DEPECHE

Lien vers l’article en ligne

21/05/2021 -TF1 : Journal Télévisé 13H

Passage TF1

REPORTAGE – Les Pavillons bleus sont des labels qui attestent de la qualité de l’eau et de l’environnement d’un endroit. Et il n’y a pas que les plages qui en bénéficient.

Jetez-vous à l’eau. Plongez sans hésitation. Ici, la qualité de l’eau est garantie, la température pas encore. Grâce au label Pavillon bleu, les lacs de la Raviège et de Laouzas sont enfin reconnus pour leur qualité environnementale exemplaire. Pour cela, il a fallu fournir les relevés des cinq dernières années.

En effet, il n’y a pas qu’aux bords de mer que l’on décerne ce label. « C’est comme la Côte-d’Azur, sauf que là, c’est le lac. C’est superbe, magnifique, propre », « il n’y a pas de détritus, l’eau est claire. Elle est vraiment bien propre », affirment les randonneurs.

Mais le label Pavillon bleu n’est pas qu’une histoire d’eau. C’est aussi rendre les plages accessibles à tous et sensibiliser chacun à la faune et à la flore. Avec ses six hectares de verdure, ce camping surplombe le lac du Laouzas. Désormais, l’endroit a un nouvel atout pour attirer les vacanciers avec l’envie de retrouver la nature préservée et d’y faire attention. Derrière ce Pavillon bleu, il y a toute la fierté d’un territoire.

TF1

Lien vers l’article en ligne

21/01/2021 - LA DEPECHE : Camping des Fées du lac : l’agrément Engagé O phyto

Camping des Fées du lac : l’agrément Engagé O phyto (Nages)

Publié le 21/01/2021 à 05:09

Le camping des Fées du lac, situé face au lac du Laouzas, sur 7 hectares de verdure, est le premier camping à avoir obtenu l’agrément Engagée 0 phyto dans le Tarn !

Depuis l’ouverture du camping, Pauline et Pierre-Jean, ses nouveaux propriétaires, avaient fait le choix de ne pas utiliser de produits phytosanitaires et de s’inscrire dans une démarche éco-responsable. Ce prix leur a été octroyé par Fredon Occitanie, un organisme au service de la santé des végétaux et de la protection de l’environnement. Il travaille en synergie avec ses sections départementales, les FDGDON. Fredon regroupe des experts en botanique, phytopathologie, agronomie et environnement. Cette entité met au profit des détenteurs de végétaux (agriculteurs, collectivités et particuliers) et des services publics (DRAAF, DREAL, ARS) son savoir-faire afin de gérer la prévention, la surveillance et la lutte contre les dangers sanitaires (ravageurs et pathogènes). Elle agit aussi dans un objectif de réduction de l’utilisation des produits phytosanitaires. Fredon a un rôle majeur dans les actions de coordination et d’animation de réseau, de ce fait, elle participe avec les FDGDON au niveau départemental aux actions collectives dans la protection des végétaux, mais aussi à des actions régionales, sur l’eau potable et sur l’environnement.

C’est tout naturellement que le camping s’inscrit dans ce programme.

 

 

Correspondant

LA DEPECHE

Lien vers l’article en ligne

02/08/2020 - LA DEPECHE : Ils se mobilisent pour aider les chiens de la Cour des miracles

Ils se mobilisent pour aider les chiens de la Cour des miracles

Ils se mobilisent pour aider les chiens de la Cour des miracles (Nages)

Publié le 02/08/2020 à 05:09

Récemment, Michel Thomas a décidé de faire l’Iron man en faveur de la Cour des miracles. Pendant qu’Alfred, 11 ans, rescapé d’une bataille sanglante de ses parents pendant le confinement, Raymond Poupou, 11 ans également, bull-terrier à 3 pattes percuté par une voiture et brûlé à l’acide, et Bali Verne, 16 ans, la doyenne atteinte de Parkinson, se détendaient dans le pré du camping Les Fées du lac, Michel parcourait 3,8 km à la nage à 6 heures, 180 km à vélo et 42,195 km en marathon, le tout en 9 h 40. De nombreux donateurs sont accourus au camping afin de devenir parrains des chiens du refuge. Isabelle Dimitriadou, assistante vétérinaire qui a créé ce refuge en 2018 (elle héberge 20 chiens dans une maison avec 5 000 mètres carrés de terrain), le décrit comme un Ehpad des chiens. Ces laissés pour compte de la vie, malgré tout ce qu’ils ont pu subir comme cruautés de la part des « humains », débordent d’amour et de tendresse pour Isabelle. Pour elle, la plus belle récompense est de les guérir de leurs blessures mentales et physiques.

Parmi les donateurs, signalons notamment Francis Cros, maire de la Salvetat ; Alain Cabrol maire de Nages, et Antoine Proenca. La Salvetat a fourni l’eau de la journée, Velvet le cabinet vétérinaire a donné des croquettes, et Casino de Lacaune a organisé une collecte auprès de ses clients. À noter également la présence de Charlotte, de l’office de tourisme des Monts de Lacaune, qui avait pris sur ses congés pour venir aider sur le stand et informer les visiteurs. Les bénéfices de cette journée ne s’arrêteront donc pas là, à la grande surprise émue d’Isabelle, qui ne s’attendait pas à autant de soutien. Une belle journée qui espérons-le ne s’arrêtera pas là.

Correspondant

LA DEPECHE

Lien vers l’article en ligne

11/06/2020 - CFM Lacaune : Ateliers photos, stages canin, ateliers huiles essentielles ou encore stages de relaxation ...

Ateliers au camping pour tous.

Publié le 11/06/2020

Avec Pauline Thiébault, propriétaire du camping Les fées du Lac à Nages.

Ateliers photos, stages canin, ateliers huiles essentielles ou encore stages de relaxation cela se passe au bord du lac du Laouzas au camping “Les fées du lac”.

 

 

Écouter l’article en ligne

04/06/2020 - LA DEPECHE : Les Fées du lac pour une étape estivale

Les Fées du lac pour une étape estivale (Nages)

Publié le 04/06/2020 à 09:52

Imaginez 34 gîtes au bord du lac du Laouzas, 30 emplacements de camping avec sanitaires privatifs et des chambres de passage pour les randonneurs. Si vous ajoutez à cela des hôtes sympathiques, Pauline et Pierre-Jean, qui cherchent à partager leurs connaissances et leur amour de la nature et des animaux, vous avez les Fées du lac, un endroit de rêve où passer des vacances sereines et oublier ces derniers mois d’enfermement. Plus encore puisque des journées d’animations autour des animaux (« dressage » de chiens, visite d’un fauconnier, comprendre les abeilles…) sont organisées et ouvertes pour tous. Egalement un bar et un snack vous feront profiter de cette vue exceptionnelle. Bref, plus qu’un camping on vous apprend à aimer et profiter puisque pour Pauline et Pierre-Jean, l’essentiel de leur métier est « Apprendre aux gens à regarder. »

Les Fées du lac, tél. 05 67 29 03 07, bonjour@lesfeesdulac.com

 

Correspondant

LA DEPECHE

Lien vers l’article en ligne

31/03/2020 - LA DEPECHE : Réveil sous la neige

La neige au Fées du lac

Réveil sous la neige (Nages)

Publié le 31/03/2020 à 05:07

Une partie du Tarn s’est réveillée, hier matin, sous une fine pellicule de neige. Quelques centimètres qui ont blanchi le paysage en lui rendant un aspect hivernal. L’occasion pour l’équipe du camping « Les fées du lac » situé en bordure du lac de Laouzas de poster « des cartes postales givrées » du plus bel effet.

Pauline et Pierre-Jean vivent leur confinement dans une nature d’exception. « Côté individuel, nous ne sommes pas à plaindre : nous sommes confinés dans 7 hectares de magnifique verdure au bord du lac. Côté professionnel, c’est un peu plus compliqué. Nous préparons le camping pour qu’il soit prêt à accueillir les gens qui auront besoin d’un bon bol d’air frais en fin de confinement. Ce n’est pas toujours évident sans approvisionnement de matériaux, mais nous tenons à limiter au maximum les transports » explique-t-elle. Le camping pourra compter sur une clientèle fidèle dès la fin du confinement. « Nous avons des habitués qui appellent pour prendre des nouvelles, qui nous rassurent sur le maintien de leur séjour ou le décalage de celui-ci au besoin. Nous et nos proches sommes en bonne santé. On va dire que nous sommes plutôt chanceux. »

La Dépêche du midi

LA DEPECHE DU MIDI

Lien vers l’article en ligne

19/09/2018 - LA DEPECHE : Une plongée dans le monde des rapaces

Fauconerie

Une plongée dans le monde des rapace (Nages)

Publié le 19/09/2018 à 03:55

Le maître, c’est le rapace. Telle est, ce 8 septembre, la conclusion ressentie auprès des 8 stagiaires en fauconnerie.
Alexandre avance : «La clé, c’est prévenir leurs instincts. Alors que je le portais au gant, main bien haute pour son confort, un chien est arrivé vers nous ; aussitôt, il s’est agité. Sans doute l’instinct du chasseur.» En une matinée, le Lotois en séjour vacancier a amassé de solides connaissances en la matière. L’après-midi débutera par les lâchers groupés de Paquito (7 ans), Tamina et Dalton (1 an), tandis que Tarzan, qui va sur ses 3 mois, aura un traitement particulier.

Stéphanie et Christophe Tosanic sont venus la veille de Fontès (Hérault) pour que leur petite famille prenne ses repères, avant d’être face au public durant deux jours. A l’instar de tous les rapaces du monde, ses buses de Harris sont protégées. Captives, elles doublent leur espérance de vie (jusqu’à 20 ans) car mieux nourries et soignées. Après un aperçu sur les diverses espèces et les mœurs des rapaces, Christophe revient sur les animaux présentés : «Ce sont les seuls à vivre en meute et en hiérarchie comme les loups. Il faut cultiver une grande complicité avec eux.»

LA DEPECHE DU MIDI

Lien vers l’article en ligne

04/05/2018 - LA DEPECHE : Vivre et travailler en pays d'adoption

Ouverture

Vivre et travailler en pays d’adoption (Nages)

Publié le 04/05/2018 à 07:50

Le centre de vacances de Carlebou vient de reprendre vigueur. C’est le projet d’une vie pour un couple de trentenaires. Et Pauline Thiebault l’a coché sur son calendrier de bureau : tout a commencé ici le 4 mars dernier. L’année 2017 ayant été une année vacante, l’on devine la somme de travail nécessaire pour présenter une structure et un terrain pimpants.
Voilà longtemps qu’ils en rêvaient. Tout en s’occupant d’un camping de Meyrueis (Lozère), ils ont visité maintes affaires. Et ont opté pour le Laouzas, emballés après des mois de réflexion. «En vrai, confie Pauline, cette contrée nous intéressait car elle véhicule un cachet naturel et en outre est familière à Pierre-Jean. Si Pauline est issue d’Ile-de-France, Pierre-Jean Pioch est biterrois. Le camping, il y a baigné enfant puisque son père gérait ce genre d’établissements. De surcroît, dans sa famille, on cultive l’apiculture comme loisir et l’estive des ruches se passait à La Salvetat ou dans la maison secondaire proche de Cambounès.
Pauline poursuit : «Pour être plus spacieux, nous avons réduit les emplacements à 30.» Des bâtiments quinquagénaires abriteront aussi 34 locations mais les pensions sont abandonnées. Pas de formule «club» comme l’évoque Pauline : «Notre choix est de répondre à des vacances familiales, tranquilles. Comme la contrée s’y prête bien, l’idée est de jouer à fond la carte nature.» Peut-être une mission pour les nouveaux arrivants : la faire (re) découvrir (panneaux d’explication) pour mieux la faire respecter. Et comment ne pas admirer un tel panorama sur le lac…
Pour les seconder, Marc a suivi depuis Meyrueis et José Oliver, ancien d’Azurèva, fera des vacations ponctuelles. Avec la concurrence de deux «tondeuses à gazon» : les chevaux de Pauline. Pierre-Jean lui cherche plutôt la petite bête avec sa passion des insectes. D’où le nom de leur univers, hiver comme été : Les Fées du lac (tél. 05 67 29 03 07), les fées étant ici un autre nom pour les demoiselles, espèce voisine des libellules.

LA DEPECHE DU MIDI

Lien vers l’article en ligne

NOS COORDONNÉES

Adresse

Les Fées du Lac***
Carlebou
81320 Nages

Téléphone
05 67 29 03 07

Facebook
Camping les Fées du lac

Instagram
lesfeesdulac

Twitter
Feesdulac

Nous contacter

La SAS Les Fées du Laouzas traite les données collectées uniquement afin de prendre contact avec vous et de vous envoyer des courriels informatifs. Conformément à la règlementation en vigueur vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, d’opposition, de portabilité et de définition du devenir post mortem de vos données.

9 + 3 =